Monday, 22 August 2016

 Part2


LA CONVOITISE

La convoitise ce n’est pas de l’amour. La convoitise c’est le désir de posséder quelqu’un charnellement. C’est de la luxure.
« Voici en effet, la volonté de Dieu, à savoir votre sanctification, que vous vous absteniez de la fornication,que chacun de vous sache posséder son corps dans la sanctification et dans l’honneur, et sans se laisser aller aux désirs de la convoitise, comme les Gentils qui ne connaissent pas Dieu » 1 Thessaloniciens 4 : 3-5.
loup tex averyLa convoitise va de pair avec la séduction qui est par définition trompeuse (Ephésiens 4 :22). A l’instar d’Absalom qui a convoité sa sœur Tamar, une fois assouvie, la convoitise se transforme très souvent en mépris (2 Samuel 13). Voilà pourquoi il arrive fréquemment que les hommes se désintéressent rapidement des femmes qui se sont facilement données à eux. N’oubliez pas que l’amour est patient (1 Corinthiens 13 :4). Si la personne, qui se dit chrétienne de surcroit, prétend ne pas pouvoir attendre jusqu’au mariage, alors elle ne vous aime pas.
Peut-être que c’est vous qui êtes dans la convoitise. Comment le savoir ? C’est simple : quand vous pensez à cette personne, vos pensées sont exclusivement sexuelles, à un tel point que votre vie spirituelle est totalement paralysée.
Bien entendu, il est normal d’être attiré par celui ou celle que l’on aime, mais cette attirance doit être tempérée par de la tendresse, de l’amitié, de la bienveillance, un intérêt intellectuel. Vous devez pouvoir rester maître de vos pensées et de votre désir, car il y a un temps pour toute chose.
 Vous devez être capable d’avoir de longues discussions sans allusions libidineuses. Contrairement à la convoitise, l’amour ne provoque pas un désir de possession mais incite à se donner, à s’offrir à l’autre.
« Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse pas, mais qu’il ait la vie éternelle. » Jean 3 :16.
Et quand je dis se donner, c’est donner du temps, de l’intérêt, de l’attention, de l’aide et même tout ce que l’on a. L’amour qui doit lier les deux futurs époux doit être « agapè », c’est-à-dire pur, inconditionnel, divin. Quand ce type d’amour nait dans le cœur d’une personne envers une autre, les critères physiques passent au second plan. Assurez-vous que vous vous aimez tous les deux de cette façon-là.

LE MANQUE DE RESPECT ET DE CONSIDÉRATION

« […] Que le mariage soit honorable chez tous […]» Hébreux 13 :4

L’adjectif « honorable » vient du grec timios qui signifie « d’un grand prix, précieux, tenu en honneur, estimé, particulièrement cher ». Vous voulez vous marier ? Et bien commencez tout de suite par considérer l’autre comme précieux, honorez-le. Honorer c’est respecter. Respecter c’est aimer. Si votre prétendant (e) vous manque de respect alors que vous n’êtes pas encore mariés, c’est plutôt mal parti.

Le manque de respect est décelable dans tout un tas de circonstances qui sont évidentes. Je vais cependant en citer quelques-unes car je sais que certaines personnes, en particulier les femmes, ont tendance à se voiler la face lorsqu’elles sont amoureuses.

Les mauvais propos 

Les insultes, les moqueries, les humiliations… Toutes ces choses n’ont pas leur place au sein d’un couple.Si la personne avec laquelle vous envisagez le mariage a pris l’habitude de mal vous parler, elle ne tardera pas à mal se comporter. Lisez le livre des Cantiques et voyez avec quelle tendresse  Salomon et la Sulamithe s’adressaient l’un à l’autre. Je ne dis pas qu’il faille exiger de l’autre des déclarations d’amour enflammées tous les jours, mais juste qu’il y a une façon de parler à celui ou celle que l’on aime.

Le désintérêt 


Dieu est amour. Il nous écoute quand nous lui parlons. Comment expliquer qu’une personne qui prétend vous aimer ne vous écoute jamais ? Comment expliquer qu’elle ne retienne rien de ce que vous lui dites, de la chose la plus banale à la plus importante ?  Comment expliquer le fait qu’elle ne prend jamais en compte votre opinion ? La réponse est simple : cette personne n’a aucune considération pour vous. Elle ne vous respecte pas, donc elle ne vous aime pas.
Respecter son conjoint c’est aussi faire attention à sa sensibilité, veiller à ne pas l’attrister par des attitudes blessantes ou offensantes. Par exemple : votre chérie vous dit qu’elle n’aime pas votre pull-over, pourquoi vous obstiner à le porter encore ? Certes ce n’est qu’un pull, mais elle ne l’aime pas. Le pull n’a pas d’importance, c’est l’avis de l’autre. Ou encore :  votre fiancé vous dit qu’il n’aime pas votre façon de vous maquiller, pourquoi continuer à le faire ? Qui honorez-vous dans ces cas-là ? -Vous-mêmes ! Parce que vous êtes égoïste et orgueilleuse. Pire encore : vous honorez un objet qui finira par s’user et atterrir dans une poubelle ! Et avec ça vous espérez vivre un mariage heureux ? Si la personne avec laquelle vous êtes en projet persiste dans un comportement en sachant pertinemment que cela vous déplait, c’est mal parti…
Certains trouveront ces exemples futiles, or beaucoup de ménages sont détruits à cause de ces petits détails qui, une fois accumulés, finissent par s’ériger en d’énormes forteresse entre les deux époux (voir article « Au secours, c’est la guerre à la maison ! »).

Les promesses non tenues 


Encore une fois, cela commence souvent avec des petites choses, mais n’oubliez pas que le diable se cache dans les détails… Comment Madame ou Monsieur pourrait être à la hauteur de l’engagement du mariage alors qu’il ou elle ne respecte pas la moindre de ses promesses ? Quel crédit peut-on apporter à quelqu’un qui ne tient jamais sa parole ?

Qui peut le plus peut le moins. Ne vous voilez pas la face, si la personne n’est pas disposée à faire de petits efforts, elle n’en fera certainement pas des grands.
 « Celui qui est fidèle dans les petites choses est aussi fidèle dans les grandes choses ; et celui qui est injuste dans les petites choses est aussi injuste dans les grandes choses. » Luc 16 :10.

No comments:

Post a Comment